Le frelon asiatique, ennemi des ballades en période de vacances ?

Le frelon asiatique, ennemi des ballades en période de vacances ?

Plusieurs frelons asiatiques ont été repérés en avril dans plusieurs endroits en France.

Au cours des dernières années, les observations qui ont été faites augmentent drastiquement, et des nids en grands nombre ont été détruits.

Alors pendant vos ballades estivales, voici des conseils sur ce qu’il faut faire lorsque vous en voyez un, et des informations sur les raisons pour lesquelles vous devez le signaler. Le ministère de l’environnement est très attentif à cette espèce qui prolifère.

Ils affirment que l’espèce ne présente pas plus de risques pour la santé humaine que les autres frelons ou abeilles, mais qu’elle représente une menace énorme pour les abeilles domestiques et les insectes pollinisateurs. Le frelon asiatique est capable de manger jusqu’à 50 abeilles domestiques en un seul jour.

 

Comment signaler un frelon asiatique

Si vous pensez avoir repéré un frelon asiatique, vous devez le signaler. Vous pouvez appeler un expert dans le domaine.

Vous pouvez également signaler vos observations sur le site de l’INPN via ce formulaire en indiquant le lieu, la date, s’il s’agit d’un nid de frelons asiatiques que vous avez vus ou un individu isolé et, si possible, en joignant une photo pour aider les experts à identifier l’insecte.

 

Et si vous voyez un nid de frelons asiatiques ?

Déranger et essayer d’enlever un nid de frelons asiatiques peut les rendre agressifs.

En conséquence, le gouvernement conseille aux personnes qui trouvent un nid de ne pas l’enlever elles-mêmes, car cela peut être dangereux.

Laissez plutôt les experts s’en charger.

Lorsqu’une observation est confirmée, les experts de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (l’INPN) s’emploient à trouver et à détruire tout nid actif dans votre région.

 

À quoi ressemble un frelon asiatique ?

Par rapport aux frelons européens indigènes, ceux-ci mesurent 2,5 à 3,5 cm de long, alors que les frelons asiatiques sont un peu plus petits, à 2 ou 3 cm. Les frelons européens ont des pattes foncées, tandis que les frelons asiatiques ont des pattes jaunes vers le pied.

Les frelons asiatiques ont un corps brun foncé ou noir et présentent une bande jaune ou orange sur le quatrième segment de l’abdomen.

Les insectes originaires d’Asie nichent généralement dans des endroits ouverts comme la cime des arbres, tandis que les frelons européens nichent dans des endroits sombres comme les toits. Ils volent également la nuit, alors que les frelons asiatiques ne le font jamais et ne sont pas actifs pendant cette période.

Bien que tous les frelons ressemblent aux guêpes et aux abeilles, une piqûre de frelon est plus douloureuse car leur venin contient une plus grande quantité d’acétylcholine.

Si vous êtes allergique au venin de guêpe, vous serez également allergique aux piqûres de frelons.

Il s’agit d’une « espèce envahissante », ce qui signifie qu’elle n’est pas indigène à un endroit précis, et des observations ont été faites sur différents continents.

Il est arrivé pour la première fois en France en 2004, où il s’est rapidement répandu. En 2011, elle s’est répandue dans certaines régions d’Espagne et du Portugal.

La première observation confirmée d’un frelon asiatique au Royaume-Uni remonte à 2016.

Prédateur très efficace des insectes, notamment des abeilles domestiques et d’autres espèces bénéfiques, il peut causer des pertes importantes aux colonies d’abeilles, et potentiellement à d’autres espèces indigènes.

Comme toutes les autres abeilles et guêpes, le frelon asiatique a une piqûre douloureuse. Une réaction allergique à une piqûre peut être mortelle.

Cependant, il représente une menace plus importante pour les abeilles domestiques et les autres pollinisateurs.

 

 

Laisser un commentaire